Sorry, you need to enable JavaScript to visit this website.

Canada
English |  Ajuster la taille du texte : A | A | A

Allaitement ou préparation pour nourrissons? Un choix personnel

À la naissance de leur petit, les nouveaux parents doivent choisir entre l’allaitement et les préparations pour nourrissons. Peu importe ce que vous déciderez, il y aura sûrement des personnes qui auront une opinion différente. Toutefois, ce qui convient le mieux à votre bébé et à vous-même est la seule chose qui compte vraiment.

Il y a des pour et des contre en ce qui concerne l’allaitement et les préparations pour nourrissons. Cependant, la Société canadienne de pédiatrie recommande l’allaitement maternel pendant les six premiers mois de vie. Vers l’âge de six mois, votre bébé sera peut-être prêt à consommer d’autres types d’aliments, mais vous pourrez poursuivre l’allaitement tant et aussi longtemps que vous et votre bébé vous sentirez à l’aise de le faire.

Avantages de l’allaitement

Il existe plusieurs avantages liés à l’allaitement. En voici quelques-uns :

  • Le lait maternel contient des anticorps naturels qui protègent votre bébé contre les maladies, comme les infections à l’oreille.

  • Le lait maternel est généralement plus facile à digérer que les préparations pour nourrissons et cause moins de constipation et de gaz.

  • Les bébés allaités risquent moins de souffrir d’embonpoint une fois adultes.

  • L’allaitement a des avantages pour les mamans aussi. Les études montrent que l’allaitement réduit les risques de cancer du sein, de diabète, de maladies cardiovasculaires et de cancer de l’ovaire.

Avantages liés aux préparations pour nourrissons

Si vous pensez ne pas pouvoir allaiter, relaxez! Les préparations pour nourrissons sont également un choix sain pour votre bébé. Si vous choisissez d’utiliser ces préparations, sachez que celles-ci constituent la meilleure solution de remplacement possible au lait maternel pour votre bébé. Il n’est pas vrai que les bébés nourris au biberon se retrouvent constamment aux urgences en raison d’une infection à l’oreille. De même, les mères qui ont allaité leur enfant ne sont pas immunisées contre le cancer.

En fait, les préparations pour nourrissons comportent également des avantages. Les parents occupés peuvent facilement se sentir dépassés après la naissance d’un bébé, et l’allaitement peut constituer un obstacle pour la mère qui aimerait se réserver un peu de temps personnel, sans son bébé. Si vous arrivez à trouver un peu de temps pour vous, c’est souvent au prix d’efforts considérables pour constituer des réserves de lait plusieurs heures d’avance à l’aide d’un tire-lait, simplement pour vous assurer que votre enfant aura accès à tous les bons nutriments. Les préparations pour nourrissons sont beaucoup plus pratiques, et on ne peut sous-estimer les bienfaits qu’elles peuvent avoir sur la santé mentale d’une mère. De plus, ces préparations ne sont pas digérées aussi rapidement que le lait maternel. Par conséquent, les boires peuvent être plus espacés. Les préparations aident bébé à faire de plus longues siestes. Maman et papa peuvent alors profiter d’un peu de calme et de tranquillité, ce qui peut être bénéfique pour tous.

               Lecture connexe : Vous êtes la personne la mieux placée pour veiller à votre santé

Si vous choisissez l’allaitement maternel, souvenez-vous de ce qui suit :

  • Ne vous inquiétez pas au sujet de votre production de lait. Beaucoup de mamans s’inquiètent parce que leur bébé semble constamment affamé et qu’elles ne peuvent mesurer la quantité de lait que leur bébé boit. Si votre bébé mouille sa couche au moins cinq fois par jour et qu’il prend du poids, tout va bien.

  • Prenez soin de vos seins. Au début, il se peut que vos mamelons se fissurent et qu’ils soient endoloris, particulièrement lorsque vous allaitez pour la première fois. Cela n’aide personne, et l’allaitement devient douloureux. Essayez d’appliquer un peu de lait maternel sur vos mamelons après chaque tétée. Certaines crèmes peuvent aussi contribuer à la guérison. Pour obtenir des conseils sur l’allaitement, communiquez avec une consultante en allaitement de votre région ou avec la direction de la santé publique de votre région. De nombreuses cliniques d’allaitement sont également offertes.

  • Buvez beaucoup d’eau. Cela va de soi, mais disons-le tout de même : pour que votre corps puisse produire du lait, vous devez rester hydratée.

  • Notons que le lait maternel ne contient pas beaucoup de vitamine D. Par conséquent, il est recommandé aux mères qui allaitent de donner un supplément de vitamine D à leur bébé. Parlez-en d’abord à votre médecin ou à votre pharmacien pour vous assurer de donner la dose appropriée.

  • Les réserves en fer de votre bébé commenceront à diminuer lorsqu’il approchera de l’âge de six mois. Discutez avec votre médecin ou avec votre pharmacien de la façon d’ajouter du fer à l’alimentation de votre bébé. Il est toutefois important de donner la dose appropriée. Trop de fer peut causer de la constipation et être toxique.

Tirez le meilleur parti de l’alimentation au biberon

Rappelez-vous que les avantages sont relatifs et qu’il existe d’autres moyens de vous assurer que votre bébé reçoit les nutriments dont il a besoin. Cependant, si vous choisissez les préparations pour nourrissons au lieu de l’allaitement, suivez ces conseils pour en tirer le meilleur parti :

  • Le contact de la peau – Le contact peau à peau est très important pour le bien-être mental et affectif des bébés. Même si vous nourrissez votre bébé au biberon, essayez le plus possible d’avoir un contact peau à peau avec lui.

  • Les gaz doivent passer – L’alimentation au biberon entraîne davantage de gaz intestinaux que l’allaitement parce que les bébés absorbent beaucoup d’air. Cela peut provoquer un inconfort et même de la douleur. Faites une pause pour un rot, chaque fois que votre bébé aura bu de 60 à 90 ml de préparation.

  • Température – Il est compréhensible que vous vouliez servir à votre bébé un repas chaud. Cependant, le lait à la température ambiante, ou même directement sorti du réfrigérateur, est mieux qu’un lait trop chaud. Évitez d’utiliser le four à micro-ondes pour réchauffer le lait, car la chaleur ne sera pas répartie uniformément, ce qui pourrait causer des brûlures. Pour réchauffer une préparation pour nourrissons, il est préférable de mettre le biberon dans un récipient d’eau chaude pendant 5 minutes ou d’utiliser un chauffe-biberon. Assurez-vous de toujours agiter le biberon de préparation pour nourrissons ou de remuer le lait maternel réchauffé et de vérifier la température du lait sur votre main, votre doigt ou votre poignet avant de le donner au bébé.

  • En cas de doute, jetez-le! – Jetez le lait qui est resté à la température ambiante pendant plusieurs heures ou qui est au frigo depuis plus de 24 heures ainsi que le lait qui n’a pas été bu au dernier boire. Les bactéries de la bouche de votre bébé peuvent faire tourner le lait.

  • Désinfecter, désinfecter, désinfecter – Les bactéries et les germes peuvent proliférer rapidement à l’intérieur des biberons. Il est important de nettoyer ceux-ci soigneusement pour protéger la santé de votre bébé. Il est recommandé de laver les biberons et toutes les pièces des biberons à l’eau chaude savonneuse et de les faire bouillir dans l’eau pour tuer les bactéries.

N’oubliez pas que ce qui compte, c’est que votre bébé soit bien nourri

Peu importe l’option choisie, la décision de nourrir votre bébé avec de la préparation pour nourrissons ou avec du lait maternel vous appartient. Aucune solution ne convient à tous. Si vous avez des inquiétudes ou des questions, votre médecin ou votre pharmacien peut vous conseiller et vous aider, vous et votre merveilleux bébé, à être le plus heureux et en santé possible pendant cette période de votre vie.

Express Scripts Canada