Sorry, you need to enable JavaScript to visit this website.

Canada
English |  Ajuster la taille du texte : A | A | A

Dysfonction érectile : un sujet difficile à aborder

La dysfonction érectile est un sujet auquel bon nombre d’hommes préfèrent ne pas penser, et peu d’entre eux veulent en parler. C’est compréhensible. Cette dysfonction peut causer de l’embarras, et certains hommes peuvent même en avoir honte.

La dysfonction érectile est souvent associée au vieillissement. La plupart des hommes ont des problèmes érectiles à un moment de leur vie. Cela est normal. Même si la dysfonction érectile est plus fréquente chez les hommes âgés, elle peut survenir à tout âge.

Les hommes qui en sont atteints se disent que la situation s’améliorera d’elle-même et ne veulent pas déranger leur médecin pour cette raison. Même si de nombreux facteurs peuvent causer la dysfonction érectile, le manque de masculinité n’en fait pas partie. Une chose est sûre : la dysfonction érectile peut être traitée, et mieux encore, être résolue. Si vous aviez la grippe ou des douleurs articulaires, vous en feriez sûrement part à votre médecin ou à votre partenaire. Pourquoi serait-ce différent pour la dysfonction érectile? Les hommes ont souvent tendance à ignorer leurs problèmes de santé, mais ce comportement est en voie de changement.

Le sexe faible est-il celui qu’on pense?

Sachez que, si vous souffrez de dysfonction érectile, vous n’êtes pas seul. Il est important de vous en souvenir lorsque vous consulterez votre médecin.

Comment aborder le sujet de la dysfonction érectile avec votre médecin?

Premièrement, avant d’en discuter avec votre médecin, dressez la liste de vos symptômes, de vos habitudes de vie, de vos antécédents médicaux et des autres problèmes que vous éprouvez. Lorsque vous dressez cette liste, certains éléments peuvent ne pas sembler pertinents. Toutefois, sachez que la dysfonction érectile peut être causée par différents facteurs. Par exemple, jusqu’à 20 % des cas sont liés au stress ou à l’anxiété. Aussi, certaines habitudes de vie comme le tabagisme et la consommation d’alcool sont reconnues pour avoir des effets sur la fonction érectile. Il en va de même pour certaines maladies, comme l’hypertension artérielle ou le diabète. Par conséquent, il est important d’indiquer tous vos symptômes et antécédents médicaux.

 

Relaxez! Avril est le mois de la sensibilisation au stress

En 2020, prenez la décision de cesser de fumer

Diabète : Une maladie qui peut être traitée, mais que l’on oublie souvent

Tension artérielle et santé cardiaque : une question de risque

 

Deuxièmement, dressez la liste des questions que vous souhaitez poser à votre médecin. Au cours de votre consultation, il est possible que vous en oubliiez, alors les écrire réglera ce problème. Et vous ne quitterez pas le cabinet sans avoir posé toutes vos questions.

 

Aborder le sujet

Aborder le sujet de la dysfonction érectile peut s’avérer plus difficile que d’être atteint de cette affection! Voici quelques suggestions pour vous aider à aborder le sujet et à trouver les mots qui vous conviennent.

Commencez par répéter quelques questions dans votre tête. Par exemple, « Docteur, je crois que j’ai un problème d’érection », ou encore « Docteur, j’aimerais vous parler de problèmes de santé chez les hommes », peut-être même « Docteur, j’ai quelques problèmes dans la chambre à coucher ». Ainsi, il vous sera plus facile de poser ces questions à votre médecin. Ne vous inquiétez pas si vous vous sentez embarrassé, votre médecin a déjà eu ce type de conversation avec bon nombre d’hommes. Votre médecin vous posera ensuite des questions sur votre santé, puis vous examinera. La conversation, l’examen, les tests de laboratoire et parfois une évaluation de la santé mentale peuvent aider à trouver la cause du problème.

Une fois les causes de la dysfonction érectile trouvées, votre médecin ou un urologue fera le suivi. En général, le médecin commence par examiner vos habitudes de vie et les médicaments que vous prenez. Comme traitement, il pourrait vous proposer des séances de counseling et des thérapies ou vous recommander de diminuer la consommation d’alcool. Il pourrait également revoir le traitement d’une maladie chronique, comme l’hypertension artérielle, ou vous prescrire un médicament. Rappelez-vous : la pratique d’une activité physique d’intensité soutenue pendant au moins 30 minutes, 5 fois par semaine, aide à demeurer en bonne santé. Consultez votre médecin avant de commencer tout nouveau programme d’exercices afin de vérifier si le programme vous convient et est sécuritaire.

Il se peut, malheureusement, que vous ayez besoin d’aborder le sujet une deuxième fois

Vous devriez également avoir une conversation avec votre partenaire. Le sujet peut sembler encore plus difficile à aborder avec votre partenaire qu’avec votre médecin, mais il ne devrait pas l’être. Cette personne est votre alliée et s’inquiète de votre santé autant que vous. Vous pouvez vous inspirer de la conversation avec votre médecin. Si cela peut vous aider, essayer d’imaginer comment vous vous sentiriez si cette personne omettait de vous parler d’un problème de santé.

En ayant les conversations nécessaires avec votre médecin et votre partenaire, vous faites un pas dans la bonne direction.

Express Scripts Canada