Sorry, you need to enable JavaScript to visit this website.

Canada
English |  Ajuster la taille du texte : A | A | A

Une saine alimentation pour une vie saine

Il va de soi que nous souhaitons tous avoir des enfants en santé. Nous voulons qu’ils soient débordants d’énergie, curieux de connaître le monde, impatients de se faire de nouveaux amis et de vivre de nouvelles expériences. Ce sont de bonnes raisons de nous assurer que nos enfants ont une alimentation équilibrée qui leur procure suffisamment de bons nutriments et peu d’autres nutriments moins essentiels. Voici d’autres bonnes raisons : les enfants qui ont une bonne alimentation sont habituellement en meilleure santé, plus heureux, et deviennent des adultes accomplis. C’est la réalité. Des études montrent que les enfants qui ont une saine alimentation seront en meilleure santé plus tard, auront moins de maladies, obtiendront de meilleurs résultats scolaires et noueront de bonnes relations.

            Lecture connexe : En quoi consiste une bonne alimentation pour les enfants?

Tout d’abord, mentionnons l’un des plus gros problèmes en Amérique du Nord : la suralimentation. Plus particulièrement, la surconsommation d’aliments à haute teneur en sucre, en gras et en sel est à la source de l’épidémie d’obésité infantile, fortement médiatisée, qui elle-même mène trop souvent à l’obésité à l’âge adulte.

Lisez notre article sur la nutrition des enfants dans la section Demandez au pharmacien

Les enfants obèses peuvent éprouver certains problèmes, dont les suivants :

  • problèmes de mobilité;
  • manque d’énergie;
  • isolement social.

À l’âge adulte, ces problèmes ne disparaissent pas. Au contraire, ils sont aggravés par une forte prédisposition aux maladies chroniques, notamment celles ci-dessous :

  • diabète;
  • maladies cardiovasculaires;
  • ostéoporose;
  • certains types de cancer.

À l’échelle mondiale, environ 2,5 millions de personnes décèdent chaque année des suites de maladies liées à l’obésité. Il faut toutefois préciser que le problème de l’obésité infantile ne constitue pas exclusivement un problème de nutrition. Les enfants obèses ne pourront probablement pas faire toutes les activités physiques soutenues qu’ils devraient pour rester en santé. Une bonne nutrition, un bon contrôle des portions ainsi qu’un mode de vie actif font partie de la solution. Cela étant dit, il est beaucoup plus probable qu’une mauvaise nutrition entraîne un mode de vie sédentaire, plutôt que l’inverse. Une saine alimentation est l’élément essentiel pour avoir l’énergie nécessaire pour se lever et bouger. Selon les recommandations de l’Organisation mondiale de la Santé, les enfants âgés de 5 à 17 ans devraient pratiquer une activité physique d’intensité modérée à soutenue pendant au moins 60 minutes par jour. Voici quelques types d’exercices :

  • jeux extérieurs qui comprennent de la course ou du jogging, comme le soccer, le football et le volleyball;
  • exercice planifié, p. ex. la course ou le jogging;
  • activités en commun, p. ex. se rendre aux marchés fermiers de la région, à la bibliothèque ou au terrain de jeu à pied.

Si votre enfant comprend les nombreux avantages d’un mode de vie sain et qu’il en adopte un, il est plus probable qu’il conservera ce mode de vie une fois adulte. Toutefois, il ne suffit pas d’être en forme. L’adoption d’un mode de vie sain dès le plus jeune âge comporte plusieurs avantages. L’activité physique et une saine alimentation chez les enfants favorisent ce qui suit :

  • le développement de tissus musculosquelettiques (os, muscles et articulations) sains;
  • le développement d’un appareil cardiovasculaire (cœur et poumons) sain;
  • le développement d’une conscience neuromusculaire (coordination et contrôle des mouvements);
  • le maintien d’un poids santé.

Suralimentation, sous-alimentation et malnutrition

L’obésité est devenue le sujet du jour. Toutefois, il est important de rappeler aux parents que la privation de nourriture pour prévenir l’excès de poids n’est pas la solution. Nous savons pertinemment que, lorsque nous avons faim, nous ne sommes pas au meilleur de notre forme. La sous-alimentation est liée à des problèmes de concentration, de mémoire et d’apprentissage en général. Dans certains cas graves, l’apprentissage peut être tout simplement impossible, par exemple chez les enfants qui souffrent d’une sous-alimentation chronique due à la pauvreté ou à la négligence.

De fait, les problèmes liés à la sous-alimentation ou à la suralimentation ne cessent pas lorsque l’enfant devient adulte. L’enfance est une période importante pour le développement du cerveau. Si les enfants n’obtiennent pas les bons nutriments pendant cette période, il se peut que cela affecte de façon permanente leur aptitude mentale et leur réussite. Il existe de nombreuses preuves qui montrent que les carences alimentaires pendant l’enfance peuvent accroître le risque de développer certains problèmes de santé plus tard, dont l’ostéoporose, certains types de cancer, la carie dentaire et même une perte auditive [voir l’article sur les liens entre la malnutrition pendant l’enfance et la perte auditive (en anglais seulement)].

Lecture connexe : Élever des enfants en santé : la santé mentale est un défi de taille chez les jeunes Canadiens

De nos jours, la clé d’une bonne alimentation consiste à limiter notre consommation d’aliments transformés, car ceux-ci, en plus d’être riches en gras, en sucre et en sel, ne contiennent souvent pas les éléments nutritifs essentiels à une alimentation équilibrée. Prenons le cas de l’information nutritionnelle qui figure sur un pot de confiture du commerce. Vous serez surpris de constater que la confiture ne contient presque pas de vitamines ou de minéraux.

Que signifie une bonne alimentation?

Vous l’avez déjà entendu une centaine de fois, mais répétons-le : les fruits et les légumes sont essentiels. Ils contiennent beaucoup de nutriments qu’il est difficile de trouver dans d’autres aliments. De plus, les fruits et les légumes contiennent peu de calories. Ils sont donc la solution idéale pour obtenir tous les nutriments dont notre corps a besoin, sans risque de suralimentation.

Les fruits et les légumes sont fabuleux à bien des égards. C’est la raison pour laquelle la plupart des spécialistes en nutrition recommandent de manger plus de fruits et de légumes que de n’importe quel autre aliment.

Les aliments à grains entiers sont également riches en nutriments, mais ils peuvent également contenir beaucoup de calories. Le pain blanc devrait être banni de l’alimentation de la plupart des Canadiens, puisqu’il ne contient pas beaucoup de nutriments, mais principalement des calories vides.

La viande et les protéines d’origine végétale peuvent être un choix sain, mais que l’on devrait consommer avec modération. Le poisson contient peu de matières grasses. Certains poissons, comme le saumon, contiennent des oméga-3. Ces derniers sont très importants pour le développement du cerveau de l’enfant. Le poulet est une autre viande faible en gras qui contient beaucoup de protéines. Si vous choisissez de ne pas servir de la viande à votre enfant, les haricots et les noix sont de bonnes solutions de rechange. Cependant, discutez-en avec votre médecin ou votre pharmacien pour savoir si votre enfant mange suffisamment de protéines pour que son cerveau se développe bien.

Finalement, les conseils en nutrition de vos grands-parents ne sont probablement pas très différents des recommandations que pourrait vous faire votre pharmacien aujourd’hui. Les fruits et les légumes sont importants, bien sûr, mais il faut aussi manger de la viande (bien que nous savons aujourd’hui qu’il existe de bonnes solutions de rechange). Les suppléments de vitamines sont également une bonne idée. À l’heure actuelle, le contrôle des portions retient l’attention. De nombreux parents ne s’en souciaient pas auparavant. Il est bien connu que les mauvaises habitudes inculquées aux enfants auront des conséquences sur leur vie plus tard.

               Lecture connexe : Allaitement ou préparation pour nourrissons? Un choix personnel

Express Scripts Canada