Sorry, you need to enable JavaScript to visit this website.

Canada
English |  Ajuster la taille du texte : A | A | A

La gentillesse, un cadeau qui rapporte

Dans notre société, nous consacrons beaucoup de temps, d’énergie et d’argent à réfléchir, à échanger et à écrire sur la façon dont nous pouvons vivre plus sainement, nous sentir mieux et vivre plus longtemps. Nul besoin de chercher très loin pour en avoir la preuve. Les sujets suivants ont tous été abordés dans notre blogue au cours des derniers mois : comment aider les enfants à se mettre en forme, comment réduire les risques de cancer, comment survivre à une surdose.

Pourquoi ne réserverions-nous pas une partie du temps que nous consacrons à nos loisirs afin d’aider d’autres personnes qui vivent des difficultés? L’idée d’accomplir des actes de bonté spontanés existe depuis longtemps. Certains vous diront que cette idée existe depuis la nuit des temps. Toutefois, elle serait devenue une sorte de mouvement, depuis que, en 1982, l’auteure Anne Herbert a griffonné sur un napperon de papier une phrase qui disait : Faites spontanément de bonnes actions et des actes d’une inconcevable beauté.

Partout dans le monde, des personnes croient que le fait d’accomplir des gestes de gentillesse envers les autres permet de s’épanouir davantage, d’être plus heureux et de rester en relation avec le monde qui nous entoure. Si on se fondait simplement sur les bienfaits que procurent les gestes de gentillesse aux personnes à qui ils s’adressent, on serait porté à croire, au risque de paraître sentimental, que ce mouvement pourrait rendre le monde meilleur.

Malheureusement, les gens ne sont pas tous altruistes. Ils se demandent ce que la gentillesse peut leur apporter. C’est ici que la science entre en jeu.

Nous savons que la gentillesse nous fait du bien. Au cours des dernières années, plusieurs études ont porté sur les activités de bienfaisance, le bénévolat et d’autres comportements associés à la gentillesse et avaient pour but de mesurer les avantages qu’en retirent les donateurs, les bénévoles et autres bienfaiteurs.

Voici ce que les études ont montré :

  • Les gestes de bonté stimulent la production de sérotonine, ce qui nous rend plus calmes et plus heureux. Il est intéressant de noter qu’il existe un lien entre un bas niveau de sérotonine et la dépression.
  • La chaleur émotionnelle que l’on ressent lorsqu’on fait une bonne action entraîne la sécrétion d’ocytocine, ce qui fait baisser la pression artérielle.
  • L’ocytocine, que l’on nomme parfois l’hormone de l’amour, favorise l’estime de soi et l’optimisme.
  • Les personnes qui accomplissent des gestes de gentillesse ont un taux de cortisol (une hormone associée au stress) moins élevé que les autres. Dans un monde où nous subissons partout du stress, la gentillesse peut nous protéger.
  • La gentillesse nous aide aussi à produire des endorphines, qui sont des antidouleurs naturels. Ainsi, être un bon samaritain peut réellement contribuer à soulager la douleur chronique et à diminuer la dépendance aux médicaments, comme les opioïdes.

Lecture connexe : Relaxez! Avril est le mois de la sensibilisation au stress

En plus de la gamme impressionnante de substances chimiques associées au bien-être que nous sécrétons lorsque nous sommes bienveillants, les études ont montré que la gentillesse a aussi pour effet de diminuer l’anxiété et la dépression et de nous rendre plus sociables et plus heureux. D’autres études montrent que les personnes qui font du bénévolat vivent plus longtemps.

Le 13 novembre, avait lieu la journée internationale de la gentillesse. Cette journée nous rappelle qu’il est important de s’efforcer chaque jour d’être bienveillant envers les autres. Compte tenu des nombreux bienfaits que les actes de bonté procurent, essayons de considérer cette journée simplement comme le début d’une nouvelle manière de vivre. Être gentil, un geste qui rapporte gros!

Voici quelques moyens de cultiver sa gentillesse :

  • Faire du bénévolat pour une banque alimentaire ou au sein d’un autre organisme de bienfaisance;
  • Payer la commande du client suivant au service au volant;
  • Dîner avec un collègue qui mange seul habituellement (lui demander d’abord s’il accepte, car il préfère peut-être manger seul);
  • Faire un compliment à quelqu’un;
  • Être à l’écoute;
  • Ramasser des déchets;
  • Appeler un ami à qui on n’a pas parlé depuis longtemps;
  • Sourire;
  • Dire merci et être sincère;
  • Proposer de l’aide à une personne qui en a besoin;
  • Offrir un petit cadeau qui est significatif pour la personne qui le reçoit;
  • Féliciter la serveuse pour son bon travail et lui offrir un bon pourboire;
  • Parler avec un collègue d’autre chose que le travail.

Lecture connexe : Tension artérielle et santé cardiaque : une question de risque

Poser un geste gentil ne prend pas beaucoup de temps. Une fois que vous aurez commencé à le faire, cela deviendra naturel. Si une cause en particulier vous tient à cœur et que vous avez un peu d’argent disponible, vous pouvez aussi faire un don à un organisme de bienfaisance. Cependant, si, comme la plupart des gens, votre budget est serré, n’oubliez pas que les petits gestes gentils sont souvent gratuits et qu’ils peuvent faire la différence.

Si toutes ces raisons ne suffisent pas à vous convaincre de faire preuve de gentillesse, sachez que celle-ci est aussi contagieuse. En effet, la gentillesse a non seulement des effets positifs sur les personnes qui en bénéficient, mais également sur celles qui en sont témoins. De plus, ces derniers pourraient même avoir envie de se comporter de façon plus altruiste à leur tour.

              Lecture connexe : Les courtes journées d’hiver peuvent entraîner les sautes d’humeur, l’anxiété et la dépression

Dans le présent blogue, nous avons mis l’accent sur l’importance d’être gentil envers les autres. Cependant, il ne faut pas oublier d’être bon aussi envers soi-même. Des études ont montré que le fait d’être bienveillant envers soi-même peut procurer les mêmes bienfaits que ceux indiqués plus haut. Alors, allez-y, offrez-vous ce massage dont vous aviez envie! Prenez le temps de méditer, si cela vous fait du bien. Offrez-vous un petit cadeau! Il n’est pas égoïste de prendre soin de soi.

Soyons tous un peu plus gentils les uns envers les autres… et envers nous-mêmes!

Express Scripts Canada