Sorry, you need to enable JavaScript to visit this website.

Canada
English |  Ajuster la taille du texte : A | A | A

La prévention demeure le meilleur moyen de diminuer les risques de cancer

Nous vivons à l’ère de l’information. En effet, une foule de renseignements nous aident à faire des choix éclairés sur l’endroit où habiter, les lieux à visiter, le choix de carrière et, plus important encore, la façon de mieux vivre, pendant plus longtemps. Ces renseignements peuvent nous aider à réduire les risques de maladie cardiovasculaire ou de cancer, qui sont les deux principales causes de décès au Canada.

            Lecture connexe : Tension artérielle et santé cardiaque : une question de risque

Adopter un mode de vie qui favorise la santé cardiaque est assez simple. Il suffit de suivre les recommandations ci-dessous.

  • Éviter de consommer des quantités excessives de matières grasses nuisibles à la santé, de sucre et de sel.

  • Manger davantage de fruits et de légumes.

  • Faire de l’exercice régulièrement.

  • Réduire le stress.

L’adoption de ces recommandations devrait vous aider à maintenir un poids santé, à réduire les risques de développer le diabète, de l’hypercholestérolémie ou de l’hypertension artérielle, et par le fait même, à diminuer de manière importante les risques de crise cardiaque et d’accident vasculaire cérébral.

            Lecture connexe : Pas besoin de s’entraîner sans arrêt pour vivre en santé et plus longtemps

On connaît moins les renseignements sur la prévention du cancer. Les efforts de sensibilisation portent principalement sur le dépistage précoce et les traitements. Les auto-examens (cancer du sein et cancer des testicules) et les examens médicaux réguliers (mammographies, coloscopies, etc.) ont sans aucun doute contribué grandement à l’amélioration des résultats sur le plan de la santé. Il est toujours préférable que le cancer soit dépisté et traité à un stade précoce et que les cellules précancéreuses soient enlevées avant qu’elles ne deviennent un problème.

Vous avez sûrement déjà entendu l’expression « mieux vaut prévenir que guérir ». En fait, la meilleure arme contre le cancer est la prévention. Alors, comment fait-on pour réduire les risques de cancer?

Dans certains cas, les facteurs de risque associés au cancer sont plus évidents. Il est scientifiquement établi depuis longtemps que le tabagisme augmente de manière importante les risques de développer un cancer du poumon. En fait, vous pourriez développer un cancer du poumon, même si vous n’avez jamais fumé. Chez les hommes non-fumeurs, les risques de cancer du poumon sont d’environ 0,2 %, alors qu’ils sont d’environ 0,4 % chez les femmes non-fumeuses. Dans le cas des fumeurs invétérés, ce risque s’élève à 24,4 % chez les hommes et à 18,5 % chez les femmes. Si vous fumez, sachez qu’il n’est pas trop tard pour arrêter. Si vous cessez de fumer, les risques de cancer du poumon diminueront considérablement (5,5 % chez les hommes et 2,6 % chez les femmes).

Au cours des dernières années, nous avons beaucoup entendu parler de l’utilisation du vapotage pour aider les fumeurs qui ne sont pas prêts à abandonner la cigarette. De façon générale, les professionnels de la santé s’entendent pour dire que le vapotage pourrait être moins nocif que le tabagisme. Toutefois, cela ne signifie pas pour autant qu’il est sécuritaire. La cigarette électronique n’existe pas depuis assez longtemps pour nous permettre d’avoir des données fiables sur les effets à long terme que ce produit peut avoir sur la santé. Si vous voulez cesser de fumer, le vapotage et les autres produits de remplacement de la nicotine peuvent être de bonnes solutions. Si vous pensez cesser de fumer, parlez-en à votre médecin ou à votre pharmacien. Discutez des différents produits d’abandon du tabagisme qui existent afin de déterminer celui qui vous convient le mieux. Cependant, rappelez-vous que l’objectif consiste à cesser l’utilisation de tout produit à base de nicotine.

Consultez la rubrique Demandez au pharmacien : Je veux arrêter de fumer. Les timbres de nicotine sont-ils vraiment efficaces? Ai-je besoin d’une ordonnance pour m’en procurer?

En conclusion, n’oubliez pas que le tabagisme augmente les risques de développer non seulement un cancer du poumon, mais également d’autres types de cancer. Tous les professionnels de la santé sont s’entendent sur ceci : cesser de fumer est ce que vous pouvez faire de mieux pour améliorer votre santé et vivre plus longtemps.

Quoi d’autre? Il est intéressant de noter que plusieurs des moyens proposés par les médecins pour favoriser la santé cardiaque peuvent aussi réduire les risques de cancer.

  • Rester actif – Essayez de faire 75 minutes d’activité physique d’intensité soutenue par semaine ou au moins 150 minutes d’activité physique d’intensité modérée. Cela peut comprendre une marche rapide.

  • Manger sainement – Diminuez le plus possible votre consommation de viande rouge. Essayez de vous en tenir au poulet, au poisson et aux protéines d’origine végétale si votre apport en protéines et en fer vous préoccupe. Bien entendu, il est important de manger des légumes verts. Si vous mangez 2 ½ tasses de fruits et de légumes par jour et que vous réduisez votre consommation d’aliments transformés, vous aurez déjà une longueur d’avance.

  • Limiter la consommation d’alcool à deux verres par jour – L’alcool augmente aussi le risque de développer plusieurs types de cancer, surtout si votre consommation est excessive. Certains médecins recommandent de ne pas dépasser deux verres d’alcool par jour pour les hommes et un verre par jour pour les femmes. La bonne nouvelle, c’est que toutes ces méthodes contribuent à diminuer les risques de cancer. Ainsi, peu importe la méthode choisie, vous améliorerez votre santé.

Lecture connexe :  En quoi consiste une bonne alimentation pour les enfants?

Votre médecin aimerait sûrement que vous arrêtiez de fumer et de consommer de l’alcool, que vous conserviez un poids santé et que vous vous entraîniez quatre fois par semaine. Cependant, pour la plupart d’entre nous, cela n’est pas réaliste. Rappelez-vous que chaque petit geste compte. Faites davantage d’exercice, consommez moins d’alcool et mangez un fruit plutôt que des croustilles lorsque vous aurez une petite fringale. Adopter un mode de vie sain est un cheminement, et chacun le suit à sa façon.

     Lecture connexe : Survivre au cancer : comprendre la réalité des survivants

Express Scripts Canada