Sorry, you need to enable JavaScript to visit this website.

Canada
English |  Ajuster la taille du texte : A | A | A

Vous êtes la personne la mieux placée pour veiller à votre santé

La Journée internationale des autosoins aura lieu le 24 juillet 2019. Cette journée est soulignée non seulement au Canada, mais aussi partout dans le monde. Elle nous donne l’occasion de nous rappeler que nous sommes les mieux placés pour prendre soin de notre santé. Même si nous consultons un médecin quelques fois par année ou quelques fois par semaine, celui-ci n’est pas avec nous tous les jours. La Journée internationale des autosoins est l’occasion de prendre notre santé en main et de veiller à notre propre bien-être.

Cette journée met l’accent sur les sept piliers des autosoins. Certains piliers sont évidents, d’autres moins.

Activité physique et saine alimentation

Ces deux premiers piliers sont probablement les deux formes d’autosoins qui nous viennent d’abord à l’esprit. Il n’est pas vraiment nécessaire d’insister sur l’importance de pratiquer régulièrement une activité physique et d’adopter une saine alimentation. En effet, nous avons déjà publié dans notre blogue de nombreux articles sur les bienfaits de l’exercice physique et d’une bonne alimentation sur la santé en général. De plus, l’activité physique et l’alimentation équilibrée contribuent aussi à améliorer la santé des personnes atteintes de maladies chroniques, comme l’obésité, le diabète, les maladies cardiovasculaires et même le cancer. Peu importe votre état de santé actuel, vous ressentirez les bienfaits de l’activité physique régulière, de la réduction de la consommation de sel, de sucre et de graisses saturées et du maintien d’un poids santé. Aucun médecin ne pourra vous faire lever du sofa. Cette décision vous appartient.

Lecture connexe : Pas besoin de s’entraîner sans arrêt pour vivre en santé et plus longtemps

Évitement du risque

L’évitement du risque constitue aussi une forme courante d’autosoins. Tous les professionnels de la santé et les experts en mode de vie sain vous conseilleront d’arrêter de fumer, d’éviter les drogues et de limiter votre consommation d’alcool. Un mode de vie sain peut aussi signifier une saine alimentation. Des études récentes ont montré que certains types de gras qui se trouvent dans les aliments de la restauration rapide peuvent être aussi dangereux pour la santé que la cigarette ou l’alcool. Les autosoins comprennent également les mesures que l’on prend pour éliminer certains risques au quotidien, par exemple éviter un comportement agressif au volant ou adopter un horaire de sommeil régulier. Dans l’ensemble, l’objectif des autosoins et des soins de santé est de nous aider à vivre le plus longtemps possible et en bonne santé. Il ne tient qu’à nous d’éviter le plus possible toute situation qui comporte des risques.

Lecture connexe : Relaxez! Avril est le mois de la sensibilisation au stress

Consultez la rubrique Demandez au pharmacien : Je veux arrêter de fumer. Les timbres de nicotine sont-ils vraiment efficaces? Ai-je besoin d’une ordonnance pour m’en procurer?

 

Écoute de soi

L’écoute de soi est essentielle pour déceler les problèmes de santé avant qu’ils ne deviennent impossibles à maîtriser. Cela comprend le fait de porter une attention particulière aux bosses, aux masses, aux taches et aux marques sur le corps qui peuvent être le signe d’une maladie, comme le cancer. L’écoute de soi comprend un autre élément moins connu lié à la conscience de notre état mental. L’anxiété, la dépression et d’autres problèmes de santé mentale peuvent nuire au bien-être général autant que les maladies physiques, particulièrement chez les adolescents et les jeunes adultes. Cela nous ramène au pilier relatif à l’évitement du risque. À l’heure actuelle, le suicide est la deuxième principale cause de décès chez les Canadiens âgés de 10 à 24 ans. Même pour la majorité des gens qui ne pensent jamais au suicide, le maintien d’une bonne santé mentale est essentiel à une bonne santé physique. Personne ne sait ce qui se passe dans notre tête. Nous devons donc avoir notre propre système d’alarme pour déceler les problèmes de santé mentale et demander de l’aide lorsque nous en avons besoin.

Lecture connexe : Les pharmaciens peuvent aider les personnes qui souffrent de dépression

Saine hygiène

Ce pilier est aussi un exemple d’évitement du risque. Cela peut sembler banal de dire cela dans notre monde moderne, mais l’hygiène est essentielle à la prévention de la propagation des maladies allant d’un simple rhume à des affections plus graves, comme la grippe aviaire, la varicelle, et la méningite. Seules quelques maladies infectieuses peuvent être transmises à une personne en santé qui entre en contact avec les liquides corporels d’une personne infectée. Il est facile de dire que nous devrions prendre l’habitude de nous laver les mains et de tousser dans le pli de notre coude lorsque nous sommes malades. Cependant, nous pourrions être infectés sans le savoir. C’est pourquoi il est important de répéter ces gestes au quotidien et d’adopter une bonne hygiène de vie.

Lecture connexe : Protégez-vous et les autres au moyen du vaccin contre la grippe

Renseignements sur la santé

Les deux derniers piliers des autosoins sont moins évidents que les autres, mais ils devraient aller de soi. Les renseignements sur la santé touchent à tous les autres piliers parce qu’ils portent sur la connaissance de ce qui est bon pour nous. Connaître les réponses aux questions suivantes est un bon début pour améliorer ses connaissances en matière de santé.

  • Savez-vous quels types de gras vous devriez éviter?
  • Savez-vous quelle devrait être la fréquence cardiaque normale durant une activité physique?
  • Savez-vous comment déceler les signes précoces du cancer de la peau?

Nous ne pouvons pas nous attendre à prendre de bonnes décisions pour notre santé, si nous ne savons pas faire la différence entre un choix santé et un choix moins bon pour la santé. C’est ce qui explique pourquoi nous déléguons souvent aux médecins et à d’autres professionnels la prise en charge de nos soins en pensant qu’ils s’y connaissent mieux que nous. Il ne s’agit pas d’ignorer les médecins, mais plutôt d’acquérir nos propres connaissances générales sur la santé afin de pouvoir faire les meilleurs choix possibles lorsqu’il n’y a personne d’autre pour nous conseiller.

Utilisation optimale des produits et services

Il s’agit du dernier pilier. Il est surprenant de constater que beaucoup de gens considèrent les soins de santé comme un processus au cours duquel les médecins prescrivent des médicaments que les patients consomment. Nous avons expliqué plus haut que les soins de santé sont bien plus que cela. Il est vrai toutefois que, dans certains cas, l’état de santé des patients pourra grandement s’améliorer grâce à un usage responsable des médicaments. Il est préférable de laisser les professionnels de la santé nous indiquer quel médicament prendre, en quelle quantité et à quel moment. Encore une fois, le médecin ne sera pas là lorsque vous prendrez votre médicament. Il vous appartiendra de suivre les directives du médecin, de surveiller les effets secondaires et de consulter le médecin de nouveau si le médicament n’a pas l’effet recherché.

Lecture connexe : Semaine de la sécurité des patients - Les cinq questions suivantes pourraient vous sauver la vie

Rubrique Demandez au pharmacien : Je me suis blessé au dos, et mon médecin m’a prescrit un médicament contre la douleur. Ce médicament crée-t-il une dépendance? Comment puis-je être certain de ne pas devenir dépendant à ce médicament?

Rubrique Demandez au pharmacien : Je viens de voir une publicité sur un médicament pour le cœur. Compte tenu de tous les effets secondaires possibles, est-ce que cela vaut la peine de prendre ce médicament?

Ultimement, vous êtes la meilleure personne pour veiller à votre santé. Alors, assurez-vous de prendre les mesures nécessaires pour rester en forme. Vous découvrirez que les autosoins sont les types de soins qui importent le plus.

 

Express Scripts Canada