Sorry, you need to enable JavaScript to visit this website.

English |  Ajuster la taille du texte : A | A | A

À l’Halloween, protégez vos enfants des médicaments qui ressemblent à des bonbons

Comme l’Halloween arrive à grands pas et que Noël n’est pas bien loin derrière, nous savons tous que pendant les prochains mois, les bonbons envahiront nos maisons. Les parents devront donc être particulièrement attentifs afin de s’assurer que leurs enfants, surtout ceux de moins de 6 ans, ne seront pas tentés de manger des médicaments en pensant qu’il s’agit de bonbons.

Chaque année au Canada, en moyenne, trois enfants de moins de 14 ans meurent à la suite d’un empoisonnement accidentel et 900 autres sont hospitalisés. Les médicaments sont souvent les coupables. À l’Halloween, ce risque augmente avec l’abondance des bonbons.

Des médicaments qui ressemblent à des bonbons

Plusieurs médicaments ressemblent beaucoup à certaines sortes de bonbons. Les adultes peuvent remarquer des différences subtiles sur le plan de la taille ou de la texture d’un produit. Cependant, les enfants sont moins portés à les remarquer et pourraient prendre des médicaments dangereux sans même le savoir.

Le Centre antipoison du Missouri offre un jeu en ligne intitulé Pills vs. Candy (Médicaments versus bonbons - en anglais seulement) qui montre des images de médicaments et de bonbons et invite les visiteurs du site à les différencier. Certains produits sont incroyablement semblables. C’est un jeu difficile, même pour les adultes. Il souligne vraiment le fait qu’à première vue, il est très facile pour un enfant de se tromper et de prendre un comprimé pour un bonbon.

Malgré certaines ressemblances, les enfants sont tout simplement attirés par des comprimés et des capsules de couleurs vives. Il y a même eu des cas où des enfants qui ont été malades après avoir consommé des dosettes de détergent pour lave-vaisselle ou à lessive (article en anglais).

Que peuvent faire les parents pour protéger leurs enfants ?

En tant que parents, il y a plusieurs choses que vous pouvez faire pour vous assurer que vos enfants ne prennent pas de médicaments qui ne leur sont pas prescrits.

  • Cachez-les ! Si les enfants n’y ont pas accès, ils ne peuvent pas les manger. Alors, la meilleure façon de protéger vos enfants est de garder tous les médicaments (d’ordonnance, en vente libre et même les vitamines) sous clé ou au moins, à une hauteur qui n’est pas accessible, comme sur une tablette bien haute.

  • Du contenant à la bouche - Les adultes qui prennent des médicaments sur une base régulière laissent souvent leurs médicaments sur une table ou un comptoir pour ne pas oublier de les prendre.  Cela peut s’avérer très dangereux s’il y a de jeunes enfants à la maison. Même si vous ne rangez pas vos médicaments dans une armoire fermée à clé, le fait de les garder dans des contenants à l’épreuve des enfants jusqu’au moment de les prendre est une bonne idée pour protéger les tout-petits. 

  • Les médicaments ne sont pas des friandises - Lorsque vos enfants sont malades, vous pourriez être tenté de leur dire que le médicament est bon au goût ou même que c’est comme un bonbon. À long terme, cette stratégie n’est pas très bonne, car elle rend les enfants encore plus confus.

Le cannabis comestible - les drogues qui ressemblent à des friandises

La légalisation du cannabis pour les adultes canadiens entraîne une autre situation dangereuse. En effet, le cannabis est souvent vendu sous forme de jujubes, de sucettes, de brownies ou de biscuits. Si vous gardez ces produits comestibles à la maison, assurez-vous qu’ils sont toujours bien étiquetés (pour protéger les adultes) et qu’ils ne sont jamais laissés à la portée des enfants.

Abus intentionnel de médicaments d’ordonnance

Tous vos efforts pour protéger vos enfants pourraient s’avérer inutiles si ces derniers décident de prendre des médicaments d’ordonnance qui ne leur appartiennent pas ou d’abuser de médicaments qui leur sont prescrits. Si vous avez des enfants plus vieux et que vous pensez qu’ils pourraient abuser des médicaments d’ordonnance, n’hésitez pas à consulter les abondantes ressources du Centre de toxicomanie et de santé mentale (CAMH).

 

 

Express Scripts Canada